Bienvenue dans l’univers littéraire de Sébastien Lepetit

Merde à Vauban
Le coup de coeur des lecteurs du prix VSD du polar 2013. Enquête sur fond de candidature des fortifications de Vauban au patrimoine mondial de l'UNESCO...
La Korrandine de Tevelune
Vincent découvre le squelette d'une femme au fond de la grotte de Tevelune ? Mais qui était-elle ? Une servante du monastère médiéval ? Une résistante ? Une fugitive ?
Barnabé
Qui est l'incendiaire qui terrifie les habitants de Montdunon ? Est-ce vraiment Barnabé, le jeune handicapé mental que tout accuse ?

Une interview sous la contrainte

Dans le Républicain Lorrain du 14 octobre 2013

Un grand merci aux journalistes du Républicain Lorrain qui m’ont fait l’honneur de me choisir pour cette interview pas comme les autres.
J’envisage cependant de déposer plainte à la Police des Polices pour vol de pages : Merde à Vauban compte bien 387 pages et non 142…

Couverture du Républicain Lorrain du 13 octobre 2013

Merde à Vauban – Le Républicain Lorrain

Oh ! Mais qui est en couverture du Républicain Lorrain à l’occasion du salon Les ailes du livre des 12 et 13 octobre, salon sobrement baptisé pour l’occasion Meurtre et Moselle ?

Couverture du Républicain Lorrain du 13 octobre 2013

Article du Républicain Lorrain annonçant la présence de Sébastien Lepetit au Salon Meurtre et Moselle

Merde à Vauban – Des avis de lecteurs

Vincent (par mail) :
« Dégusté avec plaisir.
Pour un expatrié, c’est un réel plaisir que de circuler dans les rues de Besançon avec le commissaire  et de (re)découvrir notre histoire !
Merci pour ce roman, j’ai hâte de retrouver nos 2 policiers, mais cette fois, je ferai provision de fromage et de Chardonnay pour accompagner ma lecture… »

Fabienne de Besançon (qui a acheté Merde à Vauban aux Mots Doubs de Besançon) :
« Bonjour,
Je vous avais promis, samedi lors de l’achat de votre livre aux Mots Doubs , de vous faire part de mon appréciation de ce polar.
Après mon traditionnel marché de St Ferjeux et pendant la traditionnelle cuisson du rôti du dimanche, j’ai effleuré les premières pages… le rôti en a trop cuit, trop grillé à la limite de la brûlure noirâtre.. c’est vous dire mon engouement à poursuivre ma lecture. Un déjeuner avalé en vitesse et le soleil d’automne aidant, je me suis installée sur la terrasse et je suis partie en visite dans les méandres de notre jolie ville, dans ces lieux que j’aime tant et dans l’attachement à ces deux personnages, le petit jeune qui débarque dans la province et ce vieux bourru amateur de bonne chère et de bons breuvages. Je me souviens de ces petits restaurants que nous trouvions d’antan et qui nous faisaient de la vraie cuisine régionale comme celle du « petit mont d’or ».
Il y a deux heures, après une nuit courte, j’ai terminé ce magnifique ouvrage, qui m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière ligne. Et pourtant lorsque je l’ai commencé j’ai été « agacée » par ces rappels de tous ces noms franc-comtois, j’ai pensé que c’était je vous l’avoue du « remplissage patrimonial » pour faire comtois et puis je me suis attachée à tous ces noms, ces rappels et c’est comme si au fils de ceux ci une douceur comtoise s’installait pour nous aider à mieux pénétrer cette tragédie qui pourrait être ô combien réelle.
J’ai aimé, apprécié, eu envie de boire un verre de chardonnay, de manger du comté et d’aller faire un tour sur nos vieux forts, mais j’ai surtout très envie de retrouver nos deux compères très rapidement, je me suis attachée à leurs différences, continuez à cultiver ce joli jardin, faites y pousser d’autres fleurs aussi belle que celle-ci , fleurissez de nouvelles tombes, car la mort et le polar sont indissociables, alors dites-moi quel sera le début de la prochaine histoire…..
bien à vous et au plaisir de vous lire et de vous faire lire, le livre est déjà promis à mon voisin
Belle journée à vous »
L’avis de Laurence de Nancy (54) par mail :
« J’ai sincèrement fortement apprécié « Merde à Vauban », la part psychologique des personnages est importante, l’apport historique sur Besançon est extrêmement riche et cerise sur le gâteau, vous réussissez à maintenir le suspens jusqu’au bout et à nous surprendre dans le dénouement.
Merci à vous. »

Cath72 (sur Amazon) :
« Agréable, instructif et drôle.
J’ai découvert un auteur agréable à lire. Les recherches historiques ont du être importantes.
De bonnes répliques. Je le recommande. »

Un lecteur de Genève sur FNAC.com :
« Un bon polar distrayant et instructif
Ce livre mérite bien sa récompense. Il est bien écrit, original. L’intrigue se déroule à Besançon et permet au lecteur d’apprendre plein de choses sur la Franche-Comté. J’ai maintenant envie d’aller visiter Besançon…. et lire le prochain roman de Sébastien Lepetit ! »

Annie D. (par mail) :
« Je viens de lire votre livre « merde à Vauban » et je comprends le coup de cœur des lecteurs. C’est un livre qui a du contenu, intelligent et très prenant. Je n’ai pas pu le lâcher. Les personnages sont attachants. A travers l’histoire de Vauban, j’ai découvert une région que je connais peu. Merci pour cet agréable moment de lecture. J’attends la prochaine aventure. »

J-F.A (par mail)
« Je suis magistrat, j’étais en poste à Besançon entre xxxx et xxxx, ce qui m’a donné envie d’acheter ce livre. Bon roman policier, j’avais l’impression de me promener à Besançon. Par contre, critique : que d’erreurs de procédures pénales, ce qui gâche le plaisir de la lecture et rend le déroulement de l’enquête malheureusement peu plausible. Un seul exemple : ce n’est pas le préfet qui est en charge de l’action publique, mais le procureur, qui est d’ailleurs inexistant dans votre roman. N’avez vous pas eu de conseils de spécialistes ? En tout cas bon courage pour la suite et notamment le roman qui aura pour thème principal Courbet’ »

Adeline A. (par mail)
« Un petit mot pour vous remercier de m’avoir fait passer un excellent moment de lecture du durant mes vacances. J’ai vraiment hâte de lire la suite des aventures de Morteau et Monceau… »

Vous aussi, dites-moi ce que vous en avez pensé. Il suffit de cliquer en haut de cette page sur Contact.

Les prochaines rencontres dédicaces

 

- Samedi 21 et dimanche 22 septembre : Salon Les mots Doubs – Besançon (Doubs)

- Samedi 28 septembre de 15H à 18H : Cultura de Chateaufarine – Besançon (Doubs)

- Samedi 5 octobre de 15H à 18H : Librairie Bulles d’encre et billes de verre – Houdan (Yvelines)

- Samedi 12 et dimanche 13 octobre : Salon Meurtre et Moselle – Longwy (Meurthe et Moselle)

- Samedi 19 octobre à partir de 15H : Nouvelle Librairie Polinoise – Poligny (Jura)

- Samedi 26 octobre de 15H à 18H : Librairie Quai des mots – Épinal (Vosges)

- Samedi 9 novembre de 14H à 18H : FNAC – Belfort (Territoire de Belfort)

- Samedi 16 novembre de 15H à 18H : Librairie La lueur des mots – Lure (Haute-Saône)

- Samedi 23 et dimanche 24 novembre : Salon du livre – Colmar (Haut-Rhin)

 

Merde à Vauban – Chronique sur Des livres plein la bibliothèque

Retrouvez l’avis de Gwen sur son blog Des livres plein la bibliothèque